lundi 9 novembre 2015

"Média Marne la Vallée": enfant légitime de ValléeFM.


Madame, Monsieur.

Engagée depuis les années 90 à soutenir les mouvements associatifs, artistiques, cultuels et la culture dans sa grande généralité autant que la diversité, la radio locale sur Marne la Vallée «ValléeFm» a fermé son antenne le 31 aout 2015. Une nouvelle association est née afin que renaisse ce Phénix.

Les bénévoles au sein de la défunte radio ValléeFm ont pour projet d'essayer de reprendre une fréquence FM. Afin d’atteindre ce but ils constituent un dossier qu’ ils enverront aux CSA afin de prétendre à une attribution de fréquence soit, symboliquement, le 98.4 (ancienne antenne) ou autres.
D’ ici quelques mois, ils vont organiser des concerts ou soirées de soutiens afin de récolter des fonds pour cette association.

Ces bénévoles auront besoin de lettres de soutiens, de vous artistes, labels, personnes politiques et anciens auditeurs, qu’ ils joindront aux dossier qu’ils préparent afin de l’adresser au CSA.
Je vous invite à prendre votre plus belle E-plume afin d’apporter votre pierre à la construction de ce nouvel édifice radiophonique, associatif et d’envoyer votre prose à valleefm.mediamlv@gmail.com . Vous pouvez également répandre la bonne nouvelle autour de vous.
Merci pour eux.

Patrice Vallade, ancien auditeur de ValléeFM.


mardi 3 novembre 2015

Une marche pour la dignité.

Trente deux ans après la marche contre le racisme et pour l'égalité, le constat est amer. Rien, ou presque, n'a réellement changé dans nos quartiers. On assiste encore à des arrestations arbitraires, des contrôles au faciès, parfois des assassinats en toute impunité. Dans nos cités, reléguées au ban de la société, les façades des immeubles effectuent peu à peu leurs mues de béton mais la misère et le désarroi restent par trop présent.
C'est sur ces faits qu'un collectifs de femmes, le MAFED, a décidé de battre le pavé et symboliquement d'aller reprendre la Bastille afin que dignité et respect soient rendu à nos disparus, rejoint en cela par quelques anciens de la marche de 1983 dont Arbi Rezgui, parti le samedi 17 octobre du quartier la Pyramide à Vénissieux. Le lieu du rendez-vous nous était donné sur le Boulevard Barbès avec un départ prévu pour 14H00.
Ambiance bon enfant, rythmes donnés par  des musiques de chanteurs engagés tels Kery James ou HK, et des banderoles aux slogans significatifs et pertinents prennent place aux devants des différents groupes d'associations ou collectifs qui forment cette longue marche. Tout ce que la France compte d'indignés était présent, certains venant de bien plus loin encore de bruxelles ou des états-Unis.
Tout au long de cette longue déambulation parisienne des femmes, principalement, juchées sur une camionnette, nous expliquaient les conditions dans lesquelles leur frères, pères ou amis étaient décédés lors d'interpelations qui avaient mal terminées. Les visages transpiraient la peine et des larmes trahissant une grande émotion coulaient sur des joues; des cris , des youyous lancés à l'unisson venaient appuyer les propos qui sortaient des haut parleurs de la sono. Ça vous prend aux tripes.
Je ne vais pas vous faire une trop longue description de cet événement, les média en on fait des retours plus ou moins fidèles mais je peux juste vous dire qu'il y avait beaucoup de monde, que les personnes présente vont pouvoir à leur tour relater ce moment autour d'elle et nous espérons tous que ce n'est que le début d'un changement politique.
Et justement, les politiques avec leurs belles et grandes promesses électorales en ont pris pour leurs grades, de la gauche à l’extrême droite. Je sais que leurs oreilles en souffrent encore en ce moment.
En 1983, trop insouciant à l'époque , je n'avait pas perçu la force et les constats qu'il y avait à tirer de ce premier grand rendez-vous. Quand certains voyaient et vivaient des différences liés à leur couleur de peau, leur religion ou leur lieu de vie, je ne voyais que des hommes. Pauvre de moi...


Quelques images de cette marche.




jeudi 18 juin 2015

ValléeFM notre radio.

Si vous ne le saviez pas déjà, notre radio locale ValléeFM est condamnée à disparaître à la fin du moi de juin.
Une pétition adressée à Paul Miguel président de la communauté d’agglomération du Val Maubuée ainsi qu'au CSA, est désormais en ligne et n'attend plus que vos prochaines signatures afin de voir infléchir cette décision. Cette liquidation va pénaliser lourdement trois employés et des dizaines de bénévoles qui œuvrent au quotidien à promouvoir notre terroir au travers de sa  facette multiculturelle, cultuelle et se font également le miroir de notre microcosme. Je suis bien évidement un adepte de cette radio qui m'a fait découvrir tant et tant de choses, de personnes et m'a initié au Hip-hop sous toutes ses formes.
https://secure.avaaz.org/fr/petition/Paul_Miguel_president_du_Val_Maubuee_et_le_CSA_Non_a_la_fermeture_de_Vallee_FM//?launch